Chargement...

Talk

Défiler

Article précédent :: Ma vie de G.O. (gentille organisatrice) chez Vooban
Prochain article :: Noël façon Vooban

01 déc. 2020

Le problem framing, c'est quoi au juste?

par Alix Plamondon-Lemieux Représentante aux ventes

Transformation numérique

Dans le contexte de transformation numérique de nos entreprises et la mouvance actuelle vers une adoption rapide des nouvelles technologies, la complexité des problèmes à résoudre et leur priorisation deviennent des questions cruciales pour investir temps et argent au bon endroit dans votre organisation.

Ce qui devient encore plus complexe, c’est qu’il y a tellement de possibilités pour s’optimiser qu’on ne sait plus trop par où commencer, quelles technos choisir, et comment valider si on investit vraiment à la bonne place. C’est bien d’envisager des robots dans votre usine, mais est-ce que ça vous aide vraiment où vous en avez le plus besoin? C’est exactement ce qu’on vise à attaquer avec la méthodologie du Problem Framing.

Le Problem Framing est une démarche créative qui vise à encadrer au tout début d’une transformation numérique quelles sont les problématiques à adresser et à prioriser. Cette approche vous évite d’investir dans la résolution d’un problème qui conduit à des résultats technologiques décevants. En général, la durée d’un Problem Framing varie entre 2 et 3 jours d’atelier seulement.

Avoir un regard nouveau sur votre entreprise avec un expert vous donnera cet avantage de pouvoir réfléchir sur des problématiques que vous ne voyez peut-être plus au quotidien et surtout de réfléchir en termes de problèmes réels et concrets avant de passer en mode solution.

Les grandes étapes du Problem Framing

Pour vous introduire au Problem Framing, il est important dans un premier temps de bien sélectionner les participants clés qui mèneront à la réussite de cette démarche. On cible normalement entre 3 à 6 participants, mais chaque entreprise ayant sa propre réalité, les ateliers sont adaptés avec ce qui fonctionne le mieux pour tous. On cherche à asseoir autour de la table tous ceux qui sont touchés par le processus analysé et donc bien au fait des problèmes de celui-ci.

01.  Exploration des problèmes
 

L’essence du Problem Framing est de commencer très large pour terminer très ciblé. Cette étape consiste à explorer les problématiques quotidiennes selon le regard de chaque participant. L’idée est de passer par tout le raisonnement et la logique qui explique les problèmes, mais aussi le contexte actuel qui très souvent explique une partie des problèmes à résoudre.

Cette étape vise également à mettre le doigt sur votre vision du futur et ce qui vous aide à avancer. C’est à travers des ateliers créatifs que vous pousserez votre raisonnement sur ce qui vous empêche d’innover, ce qui vous ralentit ou ce qui pourrait potentiellement vous bloquer dans la mise en place de votre transformation numérique.

02. Perception de la complexité des problèmes

Maintenant que votre équipe est réchauffée et que la glace est brisée, c’est le moment parfait pour mener des ateliers de brainstorming. Toutes les inquiétudes et opportunités reflétées dans la première étape permettent maintenant de brainstormer sans limites sur tous les problèmes connus dans l’entreprise. Toutefois, rappelez-vous qu’il est trop facile de se perdre quand on brainstorm sans être accompagné par quelqu’un qui encadre bien l’exercice. C’est pourquoi il est primordial d’avoir un expert/facilitateur pour l’animation des ateliers afin de vous assurer d’atteindre les résultats souhaités.

Une situation peut être simple, complexe ou même chaotique, l’important c’est d’arriver à une compréhension commune de la complexité des problématiques soulevées plus tôt et d’obtenir un résultat commun qui motive votre équipe.

03. Catégorisation des problèmes


C’est ici que vous positionnez l’impact de chaque problème et la difficulté relative à résoudre le problème en question.

Est-ce que votre projet est facilement réalisable? Est-ce qu’ils vous amènent des gains importants? En vous posant les bonnes questions, nous arrivons à positionner et faire ressortir les Quick Wins et les Big Bets! Ces ateliers vous donnent la vue d’ensemble du potentiel de votre entreprise et comment les prioriser selon votre modèle d’affaires.


C’est en affinant de plus en plus chaque problème qu’on réussit à cibler ceux qui auront le plus d’impacts dans votre entreprise et qui présentent le plus grand potentiel de générer un ROI intéressant.

L’intégration de nouvelles technologies aura souvent un niveau de complexité élevé, d’où l’importance de bien sélectionner un partenaire en développement logiciel qui a une expertise prouvée.

04. Analyse du contexte


Vous avez aligné votre vision du futur, prioriser les prochains pas vers la transformation numérique, cette étape finale permet de partager ce que votre équipe sait sur les problématiques priorisées afin d’en ressortir des informations cruciales pour la suite.

Plusieurs étapes restent à suivre afin de voir comment on peut solutionner le projet, en combien de temps, à quel coût, etc. La suite logique pour votre équipe sera de se concentrer ensuite sur des solutions viables en Design Sprint.

En bref,


Le Problem Framing vous permettra après seulement quelques jours à identifier les problématiques à prioriser pour mettre en place ou continuer votre transformation numérique. C’est avec la tête tranquille que vous pourrez passer à la vitesse grand V à l’étape du Design Sprint pour les projets prioritaires!

 

 

Intéressé à faire un problem framing?

Par où commencer sa transformation digitale, quelles technos choisir, et comment valider si on investit vraiment à la bonne place? Toutes des questions auxquelles nous répondrons avec un problem framing!